UN POINT PRÉCIEUX GAGNÉ

logo fond rougePas assurés de leur maintien, les Aiglons se devaient de faire un résultat de leur déplacement périlleux dans le Doubs à Besançon samedi soir.
Le match démarrait sur un faux rythme, avec des Valentinois bien présents dans les duels, et parvenant à devenir assez rapidement dominateurs dans le match. C'est néanmoins un slap bien cadré du N°74, Rodolphe Péray qui ouvre la marque pour Besançon (4'23"), mais les Bisontins ont du mal à accentuer leur avance, et petit à petit, les Aiglons imposent leur loi, plus collectifs et plus opportunistes. Le RHB est rejoint (16'32") sur un but du N°19 Reina Sébastien qui dévie un shoot lointain de Xavier Lazzaroni. L'atmosphère se fait stressante pour les deux équipes, les bisontins semblent dépassés, en panne d'énergie, et c'est logiquement que le second but valentinois arrive, en supériorité numérique, sur un tir du N°20, Arnaud Lazzaroni. Besançon bredouille son hockey, commet des fautes, et c'est sur le score de 2 à 1 pour Valence que les deux équipes se séparent à la mi-temps. A 27'44", le N°91 Emmanuel Parra réussit un joli but sur une très bonne passe du Capitaine, Mathieu Jouham (N°20). Les Griffons ne s'arrêtent pas là, puisqu'à 29'04", le N°25 Anthony Schmit réussit un but venu de nulle part (de derrière notre cage puisque le palet touche le patin d'un défenseur valentinois...), après un siège en règle de la défense des Aiglons.... Mais les Aiglons ne l'entendent pas ainsi et jouent leur match à fond en démontrant une fois de plus qu'ils sont venus là pour prendre des points : sur une combinaison entre le N°19, Sébastien Reina et le le N°37, Nicolas Fleurentin, ce dernier réussit sur un shoot en revers, à tromper Thomas Crettenand (33'59"), par ailleurs excellent tout au long du match. Tout est donc à refaire pour les deux équipe, et le temps presse. La fin de match est haletante mais les arbitres décident de sanctionner deux fois de suite les Aiglons de façon plutôt litigieuse, ce qui permet aux bisontins de terminer les cinq dernières minutes dans notre zone, contre un gardien, Romain Guillotte, qui fera des prouesses jusqu'au coup de sifflet final.
Dernier acte : la prolongation. Il ne faudra que 34" à Thomas Jouham (N°21), grâce à une passe formidable d'un Lukas Frank (N°79) pourtant au sol, pour donner la victoire en mort subite aux locaux. La troupe de Michel Celestin ramènene malgré tout un point important du Douds.
Le maintien se jouera samedi soir à Valence à 20h30 au gymnase du polygone contre Saint Bonnet juste derrière nous au classement à un seul tout petit point... Pas le choix, nous devons obtenir la victoire.