ALLEZ LES AIGLONS!

logo fond rougePour notre nationale 2, les week-end se suivent et se ressemblent... Le déplacement à Seynod fût compliqué pour nos Aiglons qui s'inclinent 9-2 contre le nouveau leader de la poule D. Avec un effectif réduit, les valentinois commencent idéalement le match en ouvrant le score dès la première situation de supériorité numérique. Bien en place défensivement, ils doublent le score en contre-attaque. Seynod réduit et égalise en supériorité numérique et prend l'avantage juste avant la mi-temps, suite à un contre très bien mené.
Au retour des vestiaires, le match s'équilibre et les deux gardiens réalisent des arrêts importants.
Mais les Aiglons encaissent un quatrième but, puis un cinquième, en infériorité numérique. Dès lors, ils souffrent physiquement et les joueurs de Seynod s'imposent largement.
Match important ce samedi 14 février, à 20h30, à Valence contre Marcy .

LE TEMPS DÉFAITE

logo fond rougePour le compte de la 5 ième journée de nationale 2, les Aiglons de Valence se déplaçaient à Chambéry. Pour ce match, les drômois étaient amputés de plusieurs éléments dont le coach Michel Célestin retenu à Valence.
Le rythme du début de match n'est pas très élevé mais Valence parvient à installer son jeu collectif et ouvre la marque logiquement par Vergier à la 5 ième minute de jeu. Reina double le score grâce à un shoot du revers entre les jambes du portier chambérien. Mais une minute plus tard, sur leur véritable première occasion Krawtschenko trompe la vigilance de Guillotte par un lancer lointain. Cette action libère les joueurs de Chambéry qui égalisent une minute plus tard. A cinq minute de la mi-temps, ils prennent même l'avantage en supériorité numérique.
Au retour des vestiaires, on attend une réaction des Aiglons suite à cette première mi-temps sans rythme de leur part. Après 2 minutes de jeu, Penel remet les deux équipes à égalité. Mais au lieu de galvaniser les drômois, cette égalisation booste les locaux qui marquent trois buts en moins de deux minutes. Après un temps mort pour remettre les choses à plat, les valentinois repartent comme malheureusement trop souvent dans une course poursuite pour revenir au score. C'est d'abord Reina qui réduit le score en supériorité numérique , suivi par Josseaume par un lancer en pleine lucarne. On pense que le match s'inverse car les Aiglons sont enfin dans leur match. Mais sur une contre attaque bien menée , Chambéry reprend deux longueurs d'avance pour mener 7 à 5. Avec moins de cinq minutes à jouer, Cordier inscrit un magnifique but. La tension monte mais le match reste très correct. A une minute de la fin du match, Valence sort son gardien afin de provoquer une supériorité numérique. Tactique payante, puisse qu'Oliver égalise par un lancer à mi-hauteur.
La prolongation commence de façon idéale pour les aiglons, qui enchaînent les occasions sur la cage adverse. Mais sur un changement de ligne anodin, l'un des arbitres siffle une pénalité contre les valentinois pour retard de jeu. Reconnaissant son erreur confirmée par le second arbitre, mais ne voulant pas revenir sur sa décision, les aiglons se retrouvent en infériorité numérique. Chambery installe son jeu de puissance et gagne le match suite à un shoot dévié devant la cage de Guillotte impuissant sur le coup.
C'est une seconde défaite de suite en prolongation et à l'extérieur pour les Aiglons, mais celle-ci n'est pas illogique au regard de la partie délivrée par les drômois. Toujours quatrième au classement, le match de samedi à Valence contre Besançon est très important et une victoire est impérative pour se rapprocher du haut du classement.

N2 VICTORIEUX

pompom hockeyPour le dernier match de l'année 2013, c'est l'équipe de Besançon qui se présente au Polygone afin d'y défier les Aiglons de Valence.

Contrairement à la semaine précédente à Chambéry, les valentinois imposent leur rythme au match en pressant haut et ainsi, ils ne laissent pas les bisontins s'organiser. Les locaux multiplient les shoots mais le gardien adverse maintient sa cage inviolée. Malheureusement, sur leur véritable première offensive, les visiteurs trompent GUILOTTE entre les jambières (7'41 JOUHAM assist CHARBAUT). Malgré ce coups du sort, les Aiglons vont égaliser quelques minutes plus tard, en supériorité numérique, par REVAULT qui reprend un rebond laissé libre par le portier bisontin suite à un lancer puissant de JOSSEAUME.C. Mais sur une nouvelle contre attaque, Besançon reprend l'avantage (13'36 SCHMIT assist JOHAM). Continuant leur travail offensif, Valence revient à égalité par CORDIER qui reprend victorieusement une passe de CAULIER à 15'29. Juste avant la mi-temps, les locaux prennent l'avantage par JOSSEAUME. C, bien servi par ROY, en supériorité numérique. Mais quelques secondes plus tard, Besançon égalise suite à un nouveau lancer qui trompe Guilotte entre les jambières (21'28 PERAY).

Au retour des vestiaires, les hommes de CELESTIN repartent à l'assaut de la cage adverse. Il ne faut attendre que 58'' pour voir les valentinois reprendre les devants par CORDIER, assisté une nouvelle fois par CAULIER. A 25'28, les Aiglons prennent deux buts d'avance, une nouvelle fois en supériorité numérique, par PENEL assisté de CAULIER. Les joueurs de Besançon ne baissent pas les bras et parviennent à réduire le score par BRAHIER, idéalement servi par FRANK à 34'50. La supériorité numérique des Aiglons leur permet de reprendre deux buts d'avance à 42'30 par JOSSEAUME J, assisté de ROY. Le capitaine bisontin permet à son équipe de rester dans le match quatre minutes plus tard, en déjouant la vigilance du gardien valentinois. La fin de match voit les Aiglons assurer leur victoire en inscrivant deux nouveaux buts par JOSSEAUME J, assisté de CAULIER et par ROY qui reprend le rebond laissé libre par la défense bisontine. La réduction du score à 30 secondes de la fin par l'équipe de Douds est anecdotique. Les Aiglons gagnent 8 à 6 et prennent 3 nouveaux points.

Le prochain match est la réception de Saint Bonnet le samedi 11 janvier 2014.

UNE DÉFAITE HÉROÏQUE

herosPour ce 32ième de finale de la coupe de France, les Aiglons accueillaient les Eagles de Montchavin. L'équipe des Alpes, fraîchement promue en nationale 1, compte dans ses rangs deux internationaux américains : CADIZ et HOAR, et un troisième joueur étranger en la personne de CABALIN.
Le début du match se révèle plus que délicat pour nos valentinois, pris par la vitesse de patinage et de passe de leurs adversaires. Ils encaissent 3 buts dans les cinq premières minutes ( Cadiz, Hoar et Bily). Josseaume réduit le score sur un lancer lointain. Les américains marquent deux nouveaux buts avant que Revault marque en supériorité numérique.
On assiste alors à une déferlante de buts des joueurs de nationale 1. Les Aiglons ont beaucoup de mal à se mettre dans le rythme du match malgré le but de Reina à la 20ième minute.
Le score à la mi-temps est sans appel : 3-10 pour Montchavin. Les Aiglons ne parviennent pas à contenir la ligne des américains et leur jeu collectif est mis à mal par le pressing incessant de leurs adversaires.
Après une grosse discussion pendant la pause, les hommes de Célestin reviennent sur la piste avec la ferme envie de ne pas prendre une "valise". Touchés dans leur orgueil, les Aiglons marquent rapidement par Fleurentin et Vergnier. Mais les deux internationaux US permettent à Monchavin de reprendre le large par Cadiz, deux fois assisté de son compère Hoar.
Les Aiglons marquent trois nouveaux buts par Reina, Caulier et Penel, et gagnent la seconde mi-temps 5-2.
Le score final de 12-8 reflète bien ce match offensif au rythme élevé. La ligne des joueurs américains a fait très mal aux Aiglons avec 8 buts inscrits.
Les valentinois retrouveront le championnat samedi prochain à Chambery puis le 30 novembre à Valence où ils accueilleront Besançon.