L'EXPLOIT

super-herosDeuxième gros test pour les Aiglons à domicile face à l'équipe de Seynod qui restait sur deux victoires contre Besançon et Clermont-Ferrand.
Après la déconvenue suite au match contre Grenoble, les locaux commençaient le match très déterminés en exerçant un pressing très haut et en multipliant les shoots. Pourtant, à 9'46 les visiteurs ouvrent le score par Pivron, qui déjoue le défenseur par une très belle feinte et loge le palet entre les jambes de Guillotte. Cette ouverture du score glace les ardeurs des Aiglons. Une minute plus tard c'est au tour de Tollet, bien servi par Giet, de tromper la vigilance des drômois. Montrant beaucoup plus de réussite devant la cage adverse, les joueurs de Seynod prennent l'ascendant psychologique mais les arrêts de Guillotte permettent aux locaux de rester dans le match. En supériorité numérique, Seynod marque de nouveau par Saint-Julien et porte le score à 3-0. C'est la tête bien basse que les Aiglons rentrent au vestiaire.
Le match paraît bien plus équilibré que le score ne le laisse paraître, mais le manque de réalisme des Valentinois devant le gardien adverse semble faire la différence.
Au retour des vestiaires, c'est un nouveau match qui commence. Les Aiglons réduisent le score par Josseaume J, qui dévie le lancer d'Alvarez en supériorité numérique. La réjouissance est de courte durée, car Seynod marque deux nouveaux buts à 35'43 par Saint Julien et par Martinet d'un magnifique slap en pleine lucarne à 38'29. A 5 à 1, le match semble être plié mais à la 40ième minute, les Aglons réduisent le score par Josseaume C en supériorité numérique. Puis à 43'12, Saint julien se fait sortir pour 5 minutes pour un déclenchement de bagarre. Avec les diverses pénalités, les Aiglons se retrouvent en supériorité pendant 3 minutes. Ils profitent au maximum de la situation, en inscrivant 3 buts par Caulier, Oliver et Roy et reviennent à égalité. Le match devient très tendu, et les pénalités pleuvent. Le temps réglementaire se termine par un score de parité de 5 à 5. Les Aiglons commencent la prolongation en double infériorité pendant près de 2 minutes. Le gardien local multipliant les exploits dans sa cage, il permet à son équipe de revenir à égalité numérique sur le terrain. A 53'27, les aiglons marquent les premiers suite à un lancer lointain de Josseaume C qui trompe le gardien visiteur coté mitaine.
Les Valentinois l'emportent donc 6 à 5 et marquent 2 points précieux. Ils affichent enfin un match référence. Rendez-vous le week-end prochain en coupe de France à Saint Bonnet.

11-2!!!

TeteDeVainqueurPour ce premier match de la saison, les Aiglons du nouvel entraîneur Michel Celestin se déplaçaient à Clermont-Ferrand. Après une préparation estivale plus importante qu'à l'accoutumé grâce à l'obtention de la nouvelle salle du Polygone, les valentinois avaient hâte de débuter le championnat. Malgré un début de match un peu compliqué, les drômois parviennent à faire la différence dès la première mi-temps en inscrivant sept buts sans en encaisser un seul. Le capitaine REINA montre la voie à 11'47, suivi par CORDIER deux minutes plus tard, puis JOSSEAUME, OLIVER et PENEL. Antoine CORDIER très inspiré, marque deux nouveaux buts juste avant la fin de la première période. Les aiglons étant bien en place défensivement, ils ne laissent que peu de shoots aux clermontois. En seconde mi-temps, les valentinois gérent le résultat, mais inscrivent quatre nouveaux buts par JOSSEAUME, VIGUIER et par l'intenable CORDIER deux fois supplémentaires. Les locaux parviennent à tromper 2 fois GUILLOTTE malgré quelques beaux arrêts de sa part.
C'est une victoire importante pour commencer la saison. Les Aiglons recevront les Yetis samedi soir (5 octobre) à 20h30 pour le premier match officiel dans leur nouvelle salle.

RÉACTION EN CHAÎNE

logo fond rougeAffichant toutes les deux une large victoire lors de leur premier match, les aiglons de Valence accueillaient les Yétis de Grenoble dans la nouvelle salle du Polygone.

Le match débute sur un rythme élevé mais rapidement les locaux se retrouvent en infériorité numérique deux fois de suite. Guillotte le gardien valentinois multiplie les arrêts et garde sa cage inviolée. Sur leur première supériorité numérique, les aiglons ouvrent le score par un shoot en reprise de Josseaume C qui trompe la gardienne de l'équipe de France Féminine. Le match est engagé mais très correct. Les isérois parviennent à tromper la vigilance de Guillotte par un shoot en pleine lucarne coté bouclier à 24'28. Sur l'engagement qui suit, Reina marque en glissant le palet sous la botte de Violette. Les aiglons rentrent aux vestiaires avec ce petit but d'avance. 

La seconde période reprend sur le même rythme, et les deux gardiens se mettent en évidence. Pourtant, les isérois égalise à 30'52 suite à une contre attaque bien menée par Munoz , et ils prennent même l'avantage deux minutes plus tard par Lecomte. Suite à une nouvelle supériorité numérique, Revault égalise pour les aiglons. Dès lors, le match se crispe. Les locaux sont de nouveau sanctionné et les Yetis demandent un équipement non conforme pour un port de chaîne et obtenir une double supériorité numérique. Les valentinois parviennent à ne pas encaisser de but pendant les deux minutes mais Guillotte doit s'incliner à 42'18 par l'intenable Munoz. Dès lors, les locaux poussent afin de recoller au score mais la gardienne iséroise repoussent tout les assauts des aiglons. Les Yétis marquent le cinquième but dans la cage laissée vide par les aiglons afin d'aller chercher le match nul.

Cela reste une contre performance pour les aiglons, mais un match de très bon niveau. Rendez-vous le samedi 19 octobre à la salle du Polygone pour le match contre l'autre équipe invaincue de la poule, Seynod.

ET 10 DE DER

poker-carre-das-Pour le dernier match de la saison, les Aiglons de Valence se rendaient à Chambery amputés de plusieurs éléments : Alvarez, Penel, Fleurentin et Roy.

Pour la première fois de la saison, Romain Guillotte était le gardien partant pour les Drômois.
Le match débutait sur un rythme plutôt lent, et il faut attendre la première supériorité numérique pour voir les locaux ouvrir le score par Krawtschenko à 9'21. Les Aiglons font de même, suite à un lancer de Revault bien repris par Reina.

Les visiteurs prennent l'avantage à 19'57 par Bidoli, qui reprend le rebond laissé libre par le gardien suite au lancer lointain de Josseaume. Sur une nouvelle supériorité numérique, Krawtschenko égalise et trompe Guillotte côté bouclier juste avant la mi-temps. La première mi-temps se termine sur le score de parité 2-2.

La seconde période commence sur un rythme plus élevé, et Grillotte multiplie les arrêts dans sa cage. A 29'48, Reina parvient à déborder sur l'aile et à tromper la gardienne Savoyarde. Cinq minutes plus tard, Revaut, angle fermé, glisse le palet entre la jambière et le poteau de la gardienne Millioud. Josseaume trompe une dernière fois la vigilance de Millioud dans le haut du filet, avant que celle-ci ne laisse sa place dans la cage chambérienne à Dotti.

Les aiglons marquent deux nouveaux buts par Oliver et Bidoli. Chambery réduit le score par Ivanez 8 secondes avant la fin du match.

Le score final de 7-3 permet aux Aiglons de remporter leur sixième match dans cette phase retour. Seul les leaders, Villard-Bonnot les empêchent de réaliser le sans faute sur les matchs retours. La saison se termine donc pour les valentinois, avec un goût d'inachevé à cause de la série catastrophique de 6 défaites de suite lors des matchs allers.